Comment choisir le bon logiciel de comptabilité ?

Que vous veniez de créer votre entreprise, ou décidiez d’informatiser votre comptabilité gérée en interne, vous devez choisir judicieusement votre logiciel de comptabilité. Voici nos conseils pour trouver la meilleure solution pour vous parmi le large choix disponible sur le marché.

Les critères de choix de votre logiciel de comptabilité

logiciel antivirusLa taille de votre entreprise et votre budget annuel sont des critères clés pour savoir si vous devez vous tourner vers une solution dédiée aux TPE/PME comme Ciel Compta ou aux grandes entreprises. Comptez le nombre de postes sur lesquels elle va être utilisée, et si ces utilisateurs ont des droits différents et si éventuellement, vous souhaitez pouvoir y accéder en ligne.

Pensez également au type de solution que vous recherchez, car les logiciels de compta peuvent être plus ou moins complets, voire être groupés avec un programme de gestion de la production ou de gestion commerciale (établissement de devis et factures, suivi des encaissements, etc.)

Selon votre secteur d’activité, il existe également des outils spécialisés métier, avec des fonctionnalités spécifiques, comme le suivi de chantier pour une entreprise de bâtiment, la gestion des dépenses et recettes dans la restauration, etc.

Le système d’exploitation (Windows ou Mac essentiellement) importe également, car il faut que votre logiciel fonctionne sur tous les appareils numériques, fixes ou mobiles, utilisés par vous-même et vos collaborateurs.

Les fonctionnalités indispensables de votre logiciel de comptabilité

En fonction de votre métier et de vos besoins, une large palette de fonctionnalités peut être incluse dans les logiciels existants : édition de rapports et tableaux de bord, récupération et transformation automatique des relevés bancaires, gestion des immobilisations, préparation et télé-déclaration de la TVA, échange de données avec le logiciel de gestion commerciale pour éviter les multiples saisies, qui induisent un surcroît de travail et des risques d’erreur, l’exportation vers l’expert-comptable.

Depuis le 1er janvier 2014, la règlementation fiscale impose en outre à tous les professionnels de présenter à l’administration fiscale le fichier des écritures comptables (FEC) en cas de vérification de comptabilité. Tout manquement à cette disposition expose le contrevenant à de lourdes sanctions.

Une fois que vous avez une idée précise du type de logiciel comptable qu’il vous faut, comparez les offres des principaux éditeurs de solutions comptables sur la base des critères que vous avez définis. Le cas échéant, demandez l’accompagnement de votre expert-comptable, ce professionnel est le mieux placé pour effectuer la sélection sur une shortlist, ou confirmer si celui que vous avez retenu est bien adapté à vos besoins.